Page-presentation-leboncoin

Comment dénicher la bonne voiture d’occasion ?

Aujourd’hui, devant la complexité croissante des modèles actuels, acheter une voiture d’occasion devient de plus en plus difficile pour les consommateurs. De plus, le marché de l’automobile d’occasion est bien connu pour ses escroqueries en tout genre. Et là, les vendeurs mal intentionnés ne sont pas à court d’idées pour dissimuler des fraudes qui sont de plus en plus difficiles à déceler.
Bien entendu, le but de cet article n’est pas de faire de vous des professionnels, sinon mes services n’auraient plus de sens, mais de vous donner quelques astuces simples qui pourront vous être utiles dans vos recherches.

Définissez des critères précis de recherche véhicule ?

Lorsque l’on se lance dans la quête d’un véhicule d’occasion, bien souvent nos critères de recherches sont bien trop vagues. Résultat, nous voyons afficher sur notre écran des pages et des pages de véhicules. Éplucher ces annonces prendraient un temps monstre et il faudrait donc balayer plus vite chaque voiture avec le risque de passer à côté d’éléments importants.

Avec internet, l’offre est tellement grande qu’il est indispensable de recentrer notre cible sur un contenu répondant précisément à nos espérances.
Nous éviterons les mots trop génériques comme « Diesel, 5places, 3portes… » mais également une marque ou un modèle uniquement. Il faut absolument positionner sa recherche avec le maximum de critères correspondant à vos souhaits !
Plus on est précis au départ et plus le résultat sera à la hauteur de nos attentes.

Cette étape primordiale est certainement la plus importante et la plus difficile à mettre en place. Pour établir ces critères, il faut déjà pouvoir répondre à un maximum de questions tel que :
• Combien de kilomètres annuels vais-je faire ?
• Combien de personnes dois-je transporter ?
• Est-ce que je vais tracter une remorque, une caravane, … ?
• Quel est mon budget maximum ?
• …..
Après avoir établi un portrait-robot de notre véhicule, nous pouvons maintenant l’associer à nos préférences de marque et de modèle afin d’affiner notre recherche.

Les éléments facilement identifiables ?

Voici une liste d’éléments facilement identifiables et qui peuvent vous mettre la puce à l’oreille sur la présence d’un vice caché ou alors sur une mauvaise foi du vendeur.

Premièrement les photos. Voilà un élément simple et qui peut déjà vous faire éliminer une partie des annonces. Nous éviterons les photos sous la pluie ou alors à la sortie de la station de lavage. Et oui, l’eau a ce pouvoir magique de masquer les imperfections de la carrosserie !
Il est bien entendu que les photos de nuit, floues, dans un garage, avec peu d’éclairage etc.… sont à bannir également. Nous ne sommes pas tous photographes, mais nous sommes tous capable de réaliser des photos un minimum valorisantes avec nos téléphones.

Ensuite vient la description, bien souvent celle-ci se résume à quelques mots qui nous laissent dubitatif sur le potentiel du véhicule. Là, même chose que pour la photo, soit nous prenons le temps d’envoyer un message au vendeur afin d’en savoir un peu plus où alors on rebrousse chemin et filons vers l’annonce suivante.
Sur cet élément, privilégier les annonces détaillées, compréhensives et que ne laissent aucune question en suspens. La lecture de cette description doit répondre à vos attentes définies initialement.

La prise de contact ?

Sur les annonces publiées actuellement, nous voyons de tout en termes de communication. Cela va du simple : « ne répond aux mails », à « premier contact par SMS » et un que j’affectionne par-dessus tout : « pas sérieux s’abstenir » …. Je vous en passe, mais il y en a une quantité importante !
Croyez-vous cinq minutes que le fait d’inscrire « curieux » ou « pas sérieux » va empêcher les acquéreurs frauduleux de vous contacter, non bien entendu ! Personnellement, je trouve que le fait d’inscrire un élément discriminatoire rebut complètement l’envie de faire affaire avec ce vendeur qui pourrait nous juger comme une personne pas sérieuse.

Favoriser le contact téléphonique, il donne un aspect plus sérieux et montre l’intérêt que vous portez au produit. Bien entendu, cela n’empêche pas par la suite, un échange par mail afin d’obtenir plus de photos par exemple.
En parlant de mail, soyez bref et concis mais n’oubliez pas les règles de politesse basique avec un petit « Bonjour » pour commencer et un « Cordialement, Bien à vous » pour terminer. C’est appliqué et cela donne plus envie au lecteur de répondre précisément à vos demandes. Il en va de même avec les fautes qui faut limiter au maximum.

La visite, l’essai, la négociation, l’achat…de votre nouvelle voiture

Après avoir réalisées ces premières étapes, viendra le rendez-vous et toutes les actions qui en découlent ! c’est à cet instant précis que les connaissances techniques deviennent indispensables et que l’intervention d’un expert peut s’avérer primordiale.

Conclusion

Nous ne le dirons jamais trop mais il faut rester prudent lors de ces transactions entre particuliers. Cela peut s’avérer long et fastidieux. Ces quelques conseils peuvent être utile à vos recherches mais n’oubliez pas que l’automobile reste complexe et que rien ne remplacera l’avis d’un expert.
Alors si vous avez des doutes ou si vous n’avez pas le temps d’organiser ces démarches, n’hésitez à faire appel à nos services…nous sommes justement là pour vous apporter cette expertise et vous simplifier votre changement de véhicule.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *