Une main donnant des clés de voiture

Le courtier automobile

Après l’article sur le mandataire automobile, nous allons cette fois-ci nous arrêter sur les missions du courtier automobile. Nous y détaillerons son rôle mais nous ferons également un parallèle avec celui du mandataire. Puis nous analyserons les similitudes et les différences avec les activités de notre société.

Quelles sont ses fonctions ?

L’affectation de la fonction de courtier à l’automobile est récente. Vous pourrez constater que les analogies avec le mandataire sont flagrantes.

Une partie des courtiers automobile se revendique être en charge de vous trouver la meilleure offre du marché, que ce soit en France ou en Europe, sur des véhicules neufs. Très proche de ce que l’on appelle aussi un mandataire automobile ! D’autres se proposent de vous accompagner dans vos démarches lors de vos transactions automobiles, avec un panel de services à votre disposition. Très souvent cette activité est réalisée sur le marché du véhicule d’occasion.

Quel que soit le sens qui se trouve derrière ce métier, le courtier automobile travaille essentiellement sur de la prestation de service.

Par rapport à la définition ?

Dans le droit Français, un courtier est un professionnel qui sert d’intermédiaire pour les transactions entre un vendeur et un acheteur. Les transactions peuvent porter sur de la marchandise mais également sur de la prestation de service.

Nous observons bien là qu’il y a de nombreux points communs avec le métier de mandataire automobile et que la différence est parfois ambigüe.

Et par rapport aux activités d’€CHO Auto ?

Arrêtons-nous maintenant sur les services que notre société vous propose. Notre mission tient du rôle du courtier puisque nous faisons de la prestation de service en mettant en relation un acheteur et un vendeur. Nous travaillons sur des transactions personnalisées et uniques pour chaque client. Nous vous accompagnons dans vos démarches en tant qu’expert, conseil automobile afin de sécuriser vos transactions entre particulier et ce à moindre coût. Notre rémunération n’intervient que lorsque l’acte d’achat ou de vente est signé par les parties. Ceci est également un élément important de la fonction du courtier.

Conclusion

Le terme courtier est plutôt connu du grand public pour le secteur des assurances ou des prêts immobiliers mais nous voyons depuis quelques temps son utilisation dans le monde de l’automobile avec ce parallèle difficile à faire avec le mandataire.

Si nous devions retenir une définition pour notre activité principale, ce serai celle du « courtier automobile » même si nous travaillons sous forme de mandat. Nos activités correspondent parfaitement à la définition du droit Français. C’est la raison pour laquelle, nous nous définissons comme « Votre intermédiaire de confiance entre particuliers ».

Enfin pour finir, nous pouvons dire en quelque sorte, qu’un mandataire automobile agit comme un courtier.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *